Edito

LE NAUFRAGE DU TITANIC

 

Il y a 105 ans, en avril 1912, le Titanic, dont le nom est inspiré d’une divinité grecque, sombrait dans l’Atlantique. Cette tragédie fait partie de la conscience et de la mémoire collective, même s’il n’y a plus de survivants. Le plus grand et le plus luxueux paquebot de l’époque est aussi surnommé « l’insubmersible » ! Son voyage inaugural sera pourtant le dernier. Le constructeur, l’ingénieur Thomas Andrew avait un tableau du Titanic intitulé   « Le monde nouveau à venir », que d’illusions dans le cœur de l’homme.                                       Ce qui est essentiel pour le propriétaire, la compagnie « White star » c’est de remporter le ruban bleu, trophée récompensant la traversée la plus rapide de l’Atlantique. Ce 14 avril à 23h40, un iceberg (littéralement : montagne de glace), improbable dans cette zone, va déchirer la coque du « géant des mers ». Le capitaine du Titanic a reçu plusieurs avertissements lui annonçant la présence de ces ennemis silencieux, mais il n’était pas question pour le propriétaire du bateau de dévier de la trajectoire la plus rapide. Lors d’un naufrage relaté dans la Bible, nous lisons « Le centenier écouta le pilote et le patron du navire plutôt que les paroles de Paul » Act 27 : 11

Avant que le cercueil métallique ne s’enfonce dans les profondeurs de la mer emportant plus de 1500 personnes, des canots seront mis à la mer, ceux-ci sont prévus pour 1178 passagers alors que le paquebot a embarqué plus de 2200 personnes. Les premiers canots de sauvetage seront à moitié remplis ! Les sources historiques évoquent 705 rescapés.

Chers amis, dans la vie, un « iceberg » peut surgir de nulle part, personne n’est à l’abri. Nous ne sommes pas ici-bas pour sombrer, mais pour être sauvé ! Prenez place dans les canots de salut ! Ils symbolisent le message de l’évangile. Peu ont conscience que leur vie sans Dieu est comme un naufrage annoncé. Un rescapé a rendu le témoignage suivant : accroché dans l’eau glacée à un objet avec un autre homme, ce dernier lui posa la question « votre âme est-elle sauvée ? » il lui répondit par la négative alors il entendit le témoignage de ce chrétien accompagné de cette citation biblique « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé ». Ce chrétien ne survivra pas, mais l’autre fut récupérer par le bateau le Carpathia et témoignera avoir reçu Christ comme sauveur !

Que nous puissions tirer instruction de cet évènement et saisir l’occasion de répondre favorablement à l’appel que Dieu adresse à tous hommes afin d’hériter la vie éternelle !                       Soyez bénis !

 

Thierry LAINEL