HISTORIQUE

1957-1961

Au cours de l’hiver l’Évangile est annoncé, une salle de café set de lieu de rencontre, mais comme l’Évangile semble ne pas convenir à tous, il faut chercher un autre endroit. En route pour La Courneuve, une auberge nous reçoit. Des âmes se tournent vers le Christ.


Passons sous silence les fortes pressions de la religion dite « officielle ». Avec peu de moyens mais l’enthousiasme au cœur pour le salut des âmes, les chrétiens persévèrent dans l’annonce de l’Évangile. Comme Jésus allant de lieu en lieu, c’est dans un nouveau site qu’il faut se réunir ; une arrière salle de café, mais qu’importe pourvu que les chants de louanges montent vers le Seigneur.

 

Vers Pâques 1958 il faut trouver un autre endroit, le lieu étant devenu trop petit pour recevoir les croyants. Un chrétien prête sa maison. Dieu bénit et il faut chercher plus grand. Dieu accompagne sa Parole de sa merveilleuse bénédiction, des malades sont guéris, des âmes sont sauvées. Nouvelle destination : un cinéma « Le Bijoux » à Saint-Denis. C’est formidable, mais voilà le cinéma doit être démoli en vue de la construction de l’autoroute. La petite troupe de chrétiens est contrainte de chercher un nouveau point de rencontre. Une grande salle est trouvée, quel bonheur. Une ombre au tableau. Il fallait prendre grand soin du parquet et c’est ainsi qu’avant le culte il était impératif de dérouler de grands rouleaux de balatum et vous l’avez compris procéder à l’inverse à l’issue du culte. Pour ajouter au charme de cet hiver fut l’un des plus froid -11 degrés d’où la nécessité d’allumer un poêle qui enfumait plus la salle qu’il ne la réchauffait. Mais quels formidables moments dans la présence de Jésus.

 

Pour la 7ème fois nous (nous = les chrétiens de l’époque) voilà de nouveau sans lieu de rencontre. Cuisines et salles à manger sont mises à contribution, mais cela ne peut guère durer. Solution ? Acheter une tente que l’on plante rue de la ferme. Elle devient trop petite, et je vous passe la notion de confort ! Les croyants ne manquent pas d’idées.

 

En avant pour l’achat d’un vieil autocar. Il faut louer un terrain, passer le permis, etc. Tente + autocar + l’enthousiasme pour le Seigneur font que malgré les hostilités extérieures, l’œuvre de la grâce avance.

Enfin, un local est trouvé au 127, av. Gabriel Péri à Saint-Denis, c’est au premier étage. Qu’importe, chacun donne de son temps, de son énergie, de ses moyens et un jour de septembre 1961 c’est l’heureux jour, le beau jour où les croyants sont enfin chez eux, dans leur lieu de culte.


1961-1971

L’œuvre de Dieu continue sa progression. Tout n’est pas toujours facile, mais le Seigneur est fidèle et bon.

 

C’est en septembre 1971 que le Pasteur C. Capron succède au Pasteur C. Chaix.


1971-1981

Dieu fait grâce, l’Église grandit, le lieu de culte devient trop petit au point que certains doivent rester sur le palier. Pour répondre aux nouveaux besoins, l’acquisition d’un appartement au dernier étage est envisageable, il servira pour le culte des enfants.

 

La croissance se poursuit, il faut se mettre en quête d’un autre lieu. Nous trouvons, déposons un permis, mais la Mairie fait usage de son droit de préemption. Ce n’est pas grave, par un concours de circonstances voulu par Dieu, nous trouvons un grand garage et un pavillon situés au 100, avenue Paul Vaillant Couturier.

 

Toutes les forces vives sont mises à contribution dans la joie, la bonne humeur, l’église est édifiée en 1981. Elle peut recevoir 200 personnes. Dès les premiers cultes toutes les places sont occupées. Dieu est bon.


1981-2002

La bonne main du Seigneur est avec nous. La grâce nous fait oublier les soucis. En 1999, il devient nécessaire de faire deux cultes.

 

En 1996, l’acquisition du terrain adjacent permet d’élaborer les plans pour une nouvelle construction. Les problèmes se présentent les uns après les autres. Dieu qui connait toutes choses apportent les solutions nécessaires. Au bout du chemin, (après six années de démarches administratives, réunions, constructions, etc.) le 27 juillet 2002, c’est l’ouverture.

 

Depuis ce jour nous bénissons Dieu de pouvoir accueillir près de 400 personnes au culte.

 


2002-2012

Dieu dans sa bonté ajoute des âmes à l’Église. Le besoin d’un second ministère se fait sentir. Après deux années d’attente Dieu nous fait la grâce de recevoir le 1er juillet 2010 le Pasteur Christian DELBERGHE. Cette arrivée permet d’élaborer des nouveaux projets et d’envisager sereinement l’avenir de l’Église.

 

Le dimanche 1er avril 2012, le Pasteur Christian CAPRON propose que le Pasteur C. DELBERGHE assume la fonction de Président, c’est chose faite par un vote à l’unanimité. Toutefois, l’église continue de bénéficier du ministère du Pasteur C. CAPRON. 41 ans c’est plus de 9000 sermons et, avec l’aide de Dieu, l’instruction et le baptême de plus de 600 personnes.

 

Début 2012, c’est aussi l’ouverture d’une œuvre nouvelle à Chaumontel (95270). Septembre 2013, le Pasteur Thierry LAINEL vient se joindre à l’équipe pastorale.


2012-2014

Lors de l’Assemblée Générale du 6 avril 2014, le Pasteur Christian DELBERGHE fait part d’une nouvelle orientation de son ministère.


2012-2015

Par décision unanime du Conseil d’administration, le Pasteur Christian CAPRON assure la présidence et le rôle de pasteur principal, le temps nécessaire aux démarches qui permettront la venue d’un nouveau ministère qui pourra assurer le rôle de président et de pasteur principal.

 

Le dimanche 18 janvier 2015, lors d’une Assemblée Générale extraordinaire, le Pasteur C. CAPRON met fin à ses fonctions au profit du Pasteur Jean-Marie LEFEBVRE.


2016-2017

Les frères Alain LUPAKA et Guillaume PITIDDU ont rejoint l’assemblée dans une perspective de formation pastorale !